Gaining momentum!

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

[:en]FIA WEC, Round 2/9 | WEC6 Hours of Spa-Francorchamps

BT Spa pic

Benoît Tréluyer and his #7 Audi R18 crew-mates Marcel Fässler and André Lotterer saw their progress at last weekend’s WEC 6 Hours of Spa-Francorchamps hampered by several racing incidents and exceptionally hot weather conditions, which made tyre management tricky. Still, the triple Le Mans winners were able to find solace in the #8 sister car winning the race, as Audi Sport gains momentum ahead of this year’s Le Mans 24 Hours.

It would be easy for Benoît to curse the weather or blame poor luck, but that’s not how the Frenchman and his crew-mates roll.

“First of all, congratulations to the guys in the #8 who delivered a flawless performance,” Tréluyer smiled. “We are really pleased to finally see them turn their fortune around. For us, it was a bit more complicated! We fell foul of totally unexpected weather conditions. We did not have the right tyres for a track that was not how it was supposed to be. In a category as hotly contested as the LMP1 class, where every tenth counts, the slightest imperfection gets immediately punished. But we were not the only ones suffering, as Porsche experienced the same situation.”

Already struggling to cope with surprisingly hot summer-like conditions, the 2012 world champion had it even harder when he picked up some damage on the bodywork of his R18.

“I was fighting with the Toyota in the middle of my second stint and went off over a kerb in Les Combes corner; unfortunately there were pieces that started to come loose, which greatly affected the behaviour of the car. Really, it was just one of those races where everything piled up!”

In a contest of high attrition, the #7 crew eventually crossed the finish line in fifth position and could take satisfaction from all the efforts poured in, which will come very handy indeed during next month’s Le Mans 24 Hours.

“We still managed to conduct some useful work since the car was fitted with its Le Mans-spec aero kit, and we were able to gather together a lot of invaluable data ahead of the twenty-four hour race,” Benoît added.

“The good news is that the brand new Audi R18 will go to Le Mans on the back of two great on-track performances. Even if we could not get the result we wanted last weekend, that’s a still pretty good job. Plus, it’s always in the face of hardship that you learn the most…”

It was also an eventful race for the trio’s team of young mechanics.

“All these racing incidents were perfect training for all the guys ahead of Le Mans. Hats off to them for they stepped up to the plate big time!”

Benoît, who hails from Alençon near Le Mans, has now his sights firmly set on the French endurance classic, starting with the official Test Day scheduled on Sunday 5 June.

“This day of running is going to be even more crucial this year since we only field two cars at Le Mans,” Benoît concluded. “We’ll need to rack up the laps and valuable mileage in order to secure as much data as possible.”

While the road to Le Mans is always a steep one, hopefully it will feature less bumps than Eau Rouge seemed to have in the 2016 edition of the WEC 6 Hours of Spa-Francorchamps last Saturday…

WEC 6 Hours of Spa-Francorchamps – LMP1 results
1. Di Grassi-Duval-Jarvis (Audi): 160 laps, 6h00:32
2. Lieb-Jani-Dumas (Porsche): 2 laps
3. Imperatori-Kraihamer-Tuscher (Rebellion Racing): 2 laps
4. Heidfeld-Piquet-Prost (Rebellion Racing): 1 lap
5. Tréluyer-Fässler-Lotterer (Audi): 6.21sec

FIA WEC – LMP1 Drivers, classification (2/9)
1. Lieb-Jani-Dumas (Porsche): 43 pts
2. Imperatori-Kraihamer-Tuscher (Rebellion Racing): 30 pts
3. Di Grassi-Duval-Jarvis (Audi): 25 pts

8. Tréluyer-Fässler-Lotterer (Audi): 11 pts

FIA WEC – Constructors’ classification (2/9)
1. Porsche: 56 pts
2. Toyota: 43 pts
3. Audi: 41 pts

ENDS[:fr]FIA WEC, Manche 2/9 | 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC

BT Spa pic

Des températures exceptionnellement chaudes qui ont rendu la gestion des pneumatiques difficile, et plusieurs incidents de course : Benoît Tréluyer et ses équipiers Marcel Fässler et André Lotterer ont connu des 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC mouvementées. Le trio de l’Audi R18 n°7 se console toutefois en applaudissant le succès de la voiture sœur n°8, et la montée en puissance d’Audi avant Les 24 Heures du Mans !

Benoît Tréluyer pourrait maudire la météo ou pester contre la malchance, mais ce n’est pas la mentalité du Français, ni celle de ses camarades.

« Tout d’abord, toutes nos félicitations aux gars de la n°8 qui ont livré un sans-faute, sourit-il. Cela nous fait plaisir de voir la chance enfin tourner pour eux. Pour nous, ce fut un peu plus compliqué ! Complètement inattendues, les conditions météorologiques nous ont joué un sale tour.

Nous n’avions pas les bons pneus pour cette piste qui n’était pas comme elle aurait du être. Lorsqu’on se bat à coups de dixièmes comme c’est le cas de nos jours en LMP1, la moindre imperfection est sanctionnée. Cela dit, nous n’étions pas les seuls à souffrir; Porsche était dans la même situation. »

Déjà en délicatesse face à ces températures étonnamment estivales, le champion du monde 2012 voyait la situation encore se dégrader quand un élément de carrosserie de sa R18 s’est retrouvé endommagé.

« J’étais en pleine lutte avec la Toyota au milieu de mon deuxième relais lorsque je suis allé au delà du vibreur au freinage des Combes. Malheureusement, des pièces ont alors commencé à se détacher, ce qui a fortement affecté le comportement de la voiture. Vraiment, tout nous est tombé dessus en une seule course ! »

Finalement cinquièmes d’une épreuve très éprouvante pour les mécaniques, les triples vainqueurs du Mans pouvaient néanmoins se montrer satisfaits des efforts fournis dans les Ardennes. Nul doute qu’ils se révèleront très utiles lors de leur prochaine visite dans la Sarthe.

« Nous avons tout de même réussi à bien travailler car la voiture était dans sa configuration aérodynamique type « Le Mans », note Tréluyer. Nous avons ainsi pu engranger un nombre important de données en vue des 24 Heures.

Le point positif, c’est que notre toute nouvelle Audi R18 se rendra au Mans auréolée de deux très belles performances en piste. Même si nous n’avons pas évolué au niveau où nous aurions aimé le week-end dernier, cela reste de l’excellent travail. Et puis c’est toujours dans l’adversité que l’on apprend le plus…»

La jeune équipe de mécaniciens des trois complices sur la n°7 a également connu une course à rebondissements en Belgique.

« Tous ces incidents ont représenté un excellent entrainement pour les gars dans l’optique du Mans. Chapeau à eux car ils s’en sont superbement bien tiré ! »

Maintenant, c’est vers la Sarthe que le natif d’Alençon, à une heure de route du Mans, porte son regard. À commencer par la Journée Test officielle qui aura lieu dimanche 5 juin.

« Elle sera d’autant plus importante cette année que nous n’alignons plus que deux voitures, conclut Benoît. Il va falloir rouler le plus possible pour emmagasiner un maximum de données. »

Si la pente qui mène aux 24 Heures est toujours dure à gravir, espérons qu’elle sera plus douce que celle du Raidillon de l’Eau Rouge lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps 2016.

6 Hours of Spa-Francorchamps WEC – classement en LMP1
1. Di Grassi-Duval-Jarvis (Audi): 160 tours en 6h00’32’’112
2. Lieb-Jani-Dumas (Porsche): à 2 tours
3. Imperatori-Kraihamer-Tuscher (Rebellion Racing): à 2 tours
4. Heidfeld-Piquet-Prost (Rebellion Racing): à 1 tour
5. Tréluyer-Fässler-Lotterer (Audi): à 6″21sec

FIA WEC – championnat Pilotes LMP1 (après 2 manches sur 9)
1. Lieb-Jani-Dumas (Porsche): 43 pts
2. Imperatori-Kraihamer-Tuscher (Rebellion Racing): 30 pts
3. Di Grassi-Duval-Jarvis (Audi): 25 pts

8. Tréluyer-Fässler-Lotterer (Audi): 11 pts

FIA WEC – championnat Constructeurs (après 2 manches sur 9)
1. Porsche: 56 pts
2. Toyota: 43 pts
3. Audi: 41 pts

FIN[:]

Retour haut de page

Ce site internet utilise des cookies pour vous apporter la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.