‘Proud of what we’ve accomplished!’

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

6 Hours of Bahrain (WEC, Round 8)

WEC 6 Hours of Bahrain 2015

While Benoit Treluyer and his crew-mates Marcel Fassler and Andre Lotterer eventually lost out to Porsche in the World Endurance Championship Drivers’ title, their eight consecutive podium finishes have certainly felt like a victory for the entire Audi Sport team, who have come out the 2015 FIA WEC campaign stronger.

After winning the opening two rounds at Silverstone and Spa, the triple Le Mans winners remained on the podium all season with four P3s and a couple of second-place finishes to become vice world champions for the third year in a row. Treluyer and his #7 Audi R18 e-tron quattro crew-mates were fighting at front right up to the final lap of last weekend’s season finale, the 6 Hours of Bahrain (November 19-21).

“It was a pretty good weekend,” said the Frenchman, without a trace of disappointment in his voice. “Marcel and Andre did a top job in qualifying to put our car on the second row of the grid and the race was exactly what we expected. Apart from struggling a little to bring the front tyres back to optimum temperature after the Safety Car periods and full course yellows, the car performed extremely well.

“We were definitely in the mix for the win; Porsche didn’t seem as competitive as us in the early stages of the event but, as the temperature started to drop, this seemed to change slightly. We have a very different operating window, which obviously leads to great racing between us. Last weekend we battled even closer with Porsche on a circuit that did not suit us best given the ‘on-off’ sections, which require a lot of energy to get the car going again.

“To be honest, we did not expect to fare that well in Bahrain. We’ve improved at every race this year, which I think is something we can be very proud of. The team has done a stellar job and we fought hard all season. We had an ideal start to the 2015 campaign and, after experiencing a small dip at Le Mans and the Nurburgring, we came back to top form.”

Although Audi Sport and its 2012 championship-winning trio followed a risky strategy, the team can be extremely proud of their efforts as they were just pipped to victory by Porsche.

“Even if we had won in Sakhir, I think Porsche would have managed to bring the #17 car home in fourth place and secure the title anyway, so we don’t have any regrets,” adds Benoit.  “We wanted to finish on a high and did. Now we can go into the winter break with the determination to come back stronger next year.”

Treluyer is happy to be competing in a world championship that seems to be going from strength to strength at the moment. He is proud as well to belong to the Audi family, where the warm atmosphere within the team only matches the level of competence and professionalism.

The Normandy-born racer already has his eye on 2016. “I’m going straight to Neuburg after Bahrain to debrief the weekend,” he enthused. “We’re already preparing for the 2016 championship charge. Whilst we’re not champions this year, we can be immensely proud of what we’ve accomplished this year. The team plans on increasing its efforts over the winter and we have very high expectations of the new car, which will be unveiled on Saturday 28 November. As always, there is still progress to be made but we must also congratulate the mechanics, engineers and all members of the squad for the amazing job they do on a daily basis. We want to reclaim both the Drivers’ and Constructors’ titles in 2016 and, as has been the case this year, we will keep pushing hard in order to reach this goal!”

That is not a wish, it is a promise.

6 Heures de Bahreïn (FIA WEC|Manche 8)

WEC 6 Hours of Shanghai 2015

Il est des titres honorifiques de vice-champions qui valent des couronnes mondiales ! Si Benoît Tréluyer et ses équipiers Marcel Fässler et André Lotterer s’inclinent finalement en championnat du monde d’Endurance FIA malgré un huitième podium de rang, c’est toute l’écurie Audi Sport qui sort grandie de cet exercice 2015.

Ils ne seront jamais descendus du podium de l’année ! Aux deux victoires du début de saison, à Silverstone et Spa, se seront ajoutés au fil des mois quatre places de troisièmes et deux premiers accessits qui, pour la troisième année consécutive, font de Benoît et ses camarades les vice-champions du monde de la discipline. Toujours à la pointe du combat avec leur Audi R18 e-tron quattro n°7, les triples vainqueurs du Mans n’ont rien lâché jusqu’au dernier tour des 6 Heures de Bahreïn (19-21 novembre), ultime épreuve de la saison.

« Ce fut un bon week-end, déclare Tréluyer sans une once de déception. Marcel et André ont fait du très bon travail en qualifications pour placer la voiture en deuxième ligne, et la course a répondu à nos attentes. À l’exception d’un léger souci de remontée en température des pneus avant suite aux neutralisations sous Safety Car et drapeaux jaunes, la voiture s’est montrée très performante.

Nous étions dans le coup. Porsche était un peu moins bien que nous en début de course mais quand le mercure a commencé à chuter, la tendance s’est un peu inversée. Nous travaillons dans des fenêtres d’exploitation différentes ; ce qui donne d’ailleurs lieu à de belles bagarres. À Sakhir, nous nous sommes encore rapprochés de Porsche sur un terrain qui ne nous favorisait pourtant pas avec de nombreuses portions « on/off » nécessitant beaucoup d’énergie pour relancer la voiture. En fait, nous ne pensions pas être aussi compétitifs à Bahreïn.

Au cours de cette saison, nous avons été en mesure de progresser à chaque épreuve et je pense que nous pouvons nous en montrer extrêmement fiers. L’équipe a fait un travail époustouflant, et nous nous sommes bien battus toute l’année. Nous avons vécu un très bon début de saison avant de connaître un petit fléchissement après Le Mans et au Nürburgring. Mais nous sommes revenus au top. »

Audi Sport et son trio champion du monde 2012 auront tout donné, pris tous les risques en stratégie, pour finalement s’incliner sur le fil. Et la tête haute.

« Même si nous l’avions emporté le week-end dernier, je pense que Porsche aurait assuré la quatrième place de la n°17 pour que ses pilotes soient sacrés dans tous les cas, poursuit Benoît. Nous n’éprouvons donc pas le moindre regret. Nous terminons sur une note positive – c’était notre objectif – pour aborder l’hiver et l’intersaison avec un moral à tout casser et revenir encore plus forts l’année prochaine. »

Heureux et fier de disputer ce championnat WEC qui ne cesse de monter en puissance, heureux et fier d’appartenir à cette équipe Audi dont la qualité et le professionnalisme n’ont d’égal que la chaleur et l’harmonie qui y règnent, le pilote normand a déjà le regard tourné vers 2016.

« Depuis Bahreïn, je rejoins directement Audi Sport à Neubourg pour une réunion de travail à chaud, s’enthousiasme Tréluyer. Nous préparons déjà la conquête du titre 2016. Nous ne sommes pas champions cette saison, mais pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé. Le travail que va effectuer l’équipe s’annonce colossal, et nous attendons beaucoup de la nouvelle voiture qui sera présentée ce samedi 28 novembre.

Comme toujours, il y a des progrès à faire ; mais il faut féliciter le travail exceptionnel des mécaniciens, des ingénieurs, et de tous les membres de l’équipe. Nous voulons récupérer les titres Constructeurs et Pilotes en 2016 et, comme cette année, tout le monde va continuer de travailler d’arrache-pied pour y parvenir ! »

Ce n’est pas un souhait, c’est une promesse !

Retour haut de page

Ce site internet utilise des cookies pour vous apporter la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.